Menu
Retour

Survivez aux fêtes

20 décembre 2017

Cette année, c’est à votre tour d’inviter pour les fêtes ? Les conseils suivants vous donneront tous les ingrédients d’une fête aussi agréable que réussie, sans subir de stress et sans finir sur les rotules. De la préparation de cette super fête, jusqu’à une remise en ordre plus que parfaite.

Quand, où, qui?

Même si vos invités connaissent probablement déjà la date de la fête, envoyez-leur néanmoins une invitation officielle. Cela peut bien sûr se faire par l’envoi d’une belle carte calligraphiée, mais un email ou un message Whatsapp feront parfaitement l’affaire. Il s’agit surtout que vos amis soient bien informés, surtout les moins organisés. Sondez également vos convives afin de savoir s’ils sont allergiques à quelque chose, s’il y a des végétariens ou des végétaliens.

Menu et timing

La bonne entente et la convivialité doivent primer, mais il vous faudra également présenter des mets appétissants sur la table. Établissez donc au plus vite votre menu. Faites cela en tenant compte des possibilités de vos équipements, de votre potentiel culinaire et/ou des personnes qui vous assisteront éventuellement en cuisine. Lors du choix de votre menu, faites particulièrement attention à votre timing. Que pouvez-vous déjà préparer la veille ou l’après-midi ? Composer votre menu bien à l’avance vous permettra également de savoir où commander des ingrédients plus difficiles à trouver.

La liste des courses

La liste de vos courses dépendra de votre menu et ne sera jamais superflue. Plus encore : allez jusque dans les moindres détails. Cela peut paraître un peu bête dit comme cela, mais vous pourrez dormir sur vos deux oreilles sans risquer de mauvaise surprise.  C’est toujours au moment de la fête que l’on se rend compte que le moulin à poivre est vide.  Ou qu’on a oublié de prendre ce fameux persil qu’on avait en tête d’acheter. Autre avantage à préparer un plat que vous connaissez déjà : vous pourrez mieux évaluer les quantités requises.

Préparez l’ambiance

La convivialité est une combinaison d’agréable compagnie, de lumière et de son. Pour ce qui concerne vos amis, nous ne pourrons pas vous aider. Mais pour ce qui est de la lumière et du son, oui. Très souvent, le fait d’utiliser un dimmer sur certaines lampes sera du plus bel effet. Votre table et vos chaises sont disposées de manière différente que d’habitude ?  Il sera peut-être utile de déplacer quelques-unes de vos sources lumineuses ou de changer un luminaire fonctionnel et puissant par un autre, diffusant une lumière plus douce et plus chaude.

Préparez à l’avance quelques playlists et ne vous prenez pas la tête avec celles-ci. L’important est que personne ne doive jouer au DJ. À éviter aussi : que quelqu’un ne se sente obligé de jouer au DJ. Le volume de la musique doit également être adapté à son style. Vous augmenterez le son plus tard dans la soirée si vous désirez faire danser vos invités. Mais pendant l’apéritif et le dîner, le but n’est pas que vos convives aient du mal à se faire entendre à cause de celle-ci.

Le jour d’avant

Si c’est possible, prenez congé le jour qui précède votre dîner de fête. Des chefs pourront vous dire que beaucoup d’ingrédients peuvent être préparés un voire deux jours à l’avance, sans risque de perte de goût. Cela se passe ainsi dans bien des cuisines renommées. Vous êtes prêt avec le repas ? Ou tout au moins aussi prêt que faire se peut ? Sortez alors votre service, vos verres et vos couverts. Certains pensent qu’il vaut mieux dresser la table la veille, d’autres pensent que cela peut tout aussi bien se faire le matin du jour J, après le petit déjeuner. Redonner un dernier coup d’éclat à vos verres et vos couverts peut encore se faire à ce moment-là.

On y est (presque)

Le jour de la fête, commencez vos préparatifs un peu plus tôt que d’habitude. Dès que vous aurez terminé vos derniers préparatifs, nettoyez tous vos ustensiles de cuisine. L’idéal étant de ne plus avoir quoi que ce soit qui traîne lorsque vos premiers invités arriveront. Une fois que tout sera fin prêt, il vous restera alors une petite heure avant que les premiers invités n’arrivent. Vous pourrez peut-être profiter de ce laps de temps pour prendre un premier verre de vin bien mérité. Allumez éventuellement quelques bougies, démarrez votre playlist et vous serez tout à fait prêt. Si votre apéritif nécessite une préparation un peu longue, c’est le moment de s’y mettre.

Dans la place

Demandez à quelqu’un d’être le responsable boissons : préparer et ouvrir les bouteilles de vin à temps, offrir l’apéritif et le café avec, éventuellement, un petit digestif. Mettre de l’eau à disponibilité des convives fait aussi partie de cette tâche. Si vous connaissez bien vos invités, vous saurez la quantité dont vous aurez besoin. Sinon sachez qu’il faut compter environ trois bouteilles de vin pour quatre convives. Aussi agréable que soit votre apéritif, ne perdez pas de vue votre repas principal. Tout le monde est prêt à manger un peu plus tard que d’habitude, mais, à moins que vous n’habitiez en Espagne, il ne faut rien exagérer non plus.

Quand tout le monde est rentré chez soi

Une fois que vos amis auront franchi votre porte pour prendre le chemin du retour, tout dépendra de la façon dont vous voulez gérer la fin de soirée. Peut-être irez-vous jusqu’au bout du planning que vous vous êtes fixé. Vous avez peut-être déjà trouvé le temps de faire tremper la vaisselle dans de l’eau chaude et même de faire tourner le lave-vaisselle. Il est évidemment magique de ne plus retrouver aucune trace du souper de la veille le lendemain matin, mais il suffit parfois que la table soit entièrement débarrassée et que tout soit mis dans la cuisine pour rester de bonne humeur. Bonne nuit ! 

Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()