Menu
Retour

9 raisons pour lesquelles les jeux peuvent être bons pour vous

12 octobre 2020

Après que les gamers furent harcelés pendant des années avec les effets prétendument négatifs de leur hobby, les arguments vraiment fondés scientifiquement se veulent aujourd’hui bien plus positifs. Et avec la crise du Covid-19, un nouvel élément s’est ajouté à la liste. 

#1 L’avenir est au numérique

Toute personne âgée de plus de 30 ans a vu le monde se numériser bien davantage en un cours laps de temps. Pour beaucoup, les jeux ont considérablement facilité ce processus. Pour les enfants et les jeunes qui ont grandi dans ce monde numérique, également surnommés les digital natives, les jeux vidéo forment un apprentissage divertissant et accessible vers un avenir rempli d’écrans tactiles, de communication numérique et de technologie informatique qui a intégré quasiment chaque aspect de la vie quotidienne.

#2 Coordination oeil-main

Junior a beau pointer son viseur sur d’autres joueurs dans des jeux tels que Fortnite, tandis que sa jeune soeur semble surtout préoccupée par faire avancer son personnage dans Super Mario à l’aide de sauts calculés avec précision, selon des études scientifiques, ils travaillent en même temps leur coordination œil-main. Cela leur procure dès lors un avantage pour des activités sportives et de tous les jours. D’un petit match de basket, jusqu’au bricolage créatif et aux occupations non liées aux jeux avec souris, clavier et écran tactile, en passant par le trajet à vélo en direction de l’école.

games, wetenschappelijk

#3 Les énigmes affûtent l’esprit

De nombreux jeux comportent des énigmes astucieusement déguisées ou pas, qui mettent l’ingéniosité créative du joueur à l’épreuve. Avec, en tête, des jeux de réflexion, mais il existe aussi des tas d’autres jeux d’aventure, de plateforme et de rpg qui requièrent, outre de l’adresse pure, de la réflexion créative, logique et/ou en dehors du cadre.

#4 Anticiper

On l’avoue, dans de nombreux jeux, tout tourne autour de la bonne réaction au bon moment. Cela n’empêche toutefois pas d’autres jeux – ainsi que les mêmes aussi – d’apprendre au joueur à réfléchir à moyen et long terme. Utilisez-vous cette augmentation de puissance ou cette aptitude difficilement acquise maintenant, ou la conservez-vous pour un autre moment où vous pourriez vraiment en avoir besoin ? Dans quel talent de ce rpg allez-vous investir, même si cela ne rapportera ses fruits que vingt heures plus tard ? Comptez-vous, dans ce jeu de stratégie, gérer votre économie militaire d’abord défensivement, dans l’espoir de l’utiliser plus tard pour écraser votre adversaire plus agressif ?

#5 Les jeux améliorent vos connaissances

Un récent jeu Assassin’s Creed est allé tellement loin dans son décor historique qu’un spin-off éducatif s’y rapportant a été créé. De nombreux gamers FIFA qui n’ont que rarement ou jamais tapé dans un vrai ballon, ont développé un intérêt pour de réelles compétitions footballistiques. Les racers reconnaissent des circuits et peuvent parler de variantes moteur. Les joueurs de stratégie peuvent vous indiquer sans problème où se trouvent Minsk et Kyoto sur la carte du monde. Même les jeux de super-héros contribuent à votre connaissance de la culture pop.

#6 C’est bon pour votre cerveau

Une étude a comparé l’activité du cerveau de deux groupes, dont un vient de passer une demi-heure à jouer. Elle a constaté un certain nombre de choses intéressantes au sein du groupe de joueurs. La partie du cerveau responsable de la prise de décision, de la personnalité et de la planification présentait une certaine croissance. Tout comme l’hippocampe droit qui joue un rôle dans le traitement de l’information. Le cervelet, en charge des capacités motrices fines, était aussi visiblement plus grand que celui des personnes qui ne venaient pas de jouer.

games, wetenschappelijk

#7 Faire un break

Il va de soi que les jeux peuvent faire passer votre pouls à la vitesse supérieure. Et nous avons déjà parlé avec des créateurs de jeux coriaces qui puisent du plaisir dans la frustration qu’ils provoquent chez leur public. Mais même ce genre de ‘stress’ peut faire évacuer votre ‘véritable stress’. Pour la majorité des gamers, leur session de jeu signifie toutefois une évasion divertissante qui leur permet de fuir leur stress ou routine quotidienne. La prise d’un peu de temps pour soi dans un monde virtuel, surtout différent, ou justement des retrouvailles sociales compétitives avec des âmes sœurs en ligne.

#8 Les jeux vous gardent jeune

Les jeux sont à la fois bons pour le corps et l’esprit. Pour le corps, cela ne se limite pas aux effets bénéfiques des jeux sur le cerveau déjà mentionnés plus haut. Vous retrouvez ainsi de nos jours dans de nombreuses maisons de repos des installations de jeu axées sur la motricité. Concernant l’esprit, l’aspect social de nombreux jeux multijoueur évite à pas mal de personnes âgées de tomber dans l’isolement. Et bien qu’un trentenaire aura des difficultés à rivaliser avec son neveu de 16 ans sur Fortnite, le jeu en tant que hobby forme un agréable point de contact, un lien entre deux, trois ou plusieurs générations.

#9 Jouer est Coronavirus-proof

Les scientifiques ont constaté que le jeu était un facteur important – et l’est toujours d’ailleurs – pour les jeunes quand il s’agit de maintenir le contact social en période de confinement et de quarantaine. C’est ainsi que les jeux en ligne créent un canal pour les camarades de classe et les jeunes pour continuer à ‘se rencontrer’. Outre cela, et tout aussi important, les séances de jeu en ligne représentent une de ces rares routines familières qui n’ont pas été chamboulées. Un point de repère mental particulièrement bienvenu, au même titre qu’un sentiment de contrôle en des temps agités, incertains.

Examiner le commentaire () Masquer le commentaire ()