Menu
Retour

Aquaman

17 avril 2019

Le père d’Arthur Curry est gardien de phare. Sa mère est la reine de l’Atlantide. Cela fait de lui le seul à pouvoir empêcher la guerre imminente entre la terre et la mer. Quant à savoir s’il en a envie, c’est une autre question. Un grand film d’action de la maison d’édition de comics qui ont signé Batman, Wonder Woman et Superman.

L’amour dépasse les frontières

Un gardien de phare trouve une personne échouée. Celle-ci ne s’avère pas seulement être une princesse de la célèbre cité sous-marine de l’Atlantide, mais elle fuit aussi un mariage forcé. Malgré, et c’est un euphémisme, leurs origines différentes, l’homme et la créature marine vont se trouver suffisamment de points communs que pour sceller leur amour interdit par la naissance d’un fils, Arthur.

Arthur n’est encore qu’un enfant quand l’Atlantide retrouve sa fille perdue. La famille survit à une première tentative de la récupérer, mais il s’en est fallu de peu. Craignant pour la vie de son époux et de son fils, la princesse replonge ‘volontairement’ et littéralement vers son monde. Cela ressemble à un conte de fées et quelque part, c’est aussi le cas. Un conte de fées certes, mais sacrément sombre et violent par moments.

Loin des histoires de héros classiques

Grâce à la contribution de sa mère et à son ADN, Arthur découvre dès l’enfance qu’il possède des pouvoirs surnaturels. Il peut ainsi respirer sous l’eau, nager plus vite qu’une torpille et communiquer avec les poissons. Ah oui, et pour supporter la pression des fonds marins, il possède également une force et une capacité d’encaisser, de résistance surhumaines.

Contrairement à Superman ou Batman, les deux autres héros de la maison d’édition DC-comics, Arthur ‘Aquaman’ Curry n’est pas sous les feux de la rampe. Même si on le voit au début du film déjouer de manière peu subtile un violent détournement d’un sous-marin. Il sauve une centaine de vies, mais se fait aussi un ennemi pour toujours.

Des bières avec papa

Pendant qu’Arthur sauve occasionnellement autre un marin et boit plus fréquemment des bières avec son père, son demi-frère Orm rassemble tous les royaumes sous-marins. Son objectif : soumettre tous les gens vivant à la surface. C’est Mera, la fiancée peu enthousiaste d’Orm, qui va trouver Arthur. Elle espère qu’il revendique sa place légitime sur le trône et mette ainsi fin à la guerre.

Arthur a besoin d’un peu plus de persuasion. Il est difficile de le considérer comme un super-héros classique et, en outre, il reproche au monde sous-marin la perte de sa mère. Mais une fois convaincu, cette mission va s’avérer plus compliquée que prévu. Il va devoir retrouver une arme mythique et affronter le tout aussi légendaire – et non moins dangereux – Kraken.

Écoterroriste

Avec un peu, disons plutôt, avec une sacrée dose de bonne volonté, on pourrait considérer Orm comme une sorte d’écoterroriste. À ses yeux, les gens qui vivent à la surface mènent depuis des années des attaques toujours plus meurtrières. Il voit son monde sous-marin menacé par la pollution et la toxicité croissantes. Cependant, on discerne également derrière cette méthode une soif de pouvoir qui laisse peu de doute quant à ses motivations.

Il est néanmoins assez rafraîchissant de voir un film de super-héros où la menace ne vient pour une fois pas d’une autre dimension, d’extraterrestres ou du énième super-vilain sociopathe. Quelque part, dans le film, quelqu’un explique que nous en savons plus sur la surface de la Lune et les planètes lointaines que sur nos propres fonds marins. Cette vérité rend cet ‘Aquaman’ captivant d’une manière assez unique.

Chef-d’oeuvre visuel

La succession des nombreuses scènes d’action est tout aussi captivante. Celles-ci se déroulent en grande partie sous l’eau et, pour nous, le département chargé des effets spéciaux mérite une grande distinction. Ce n’est pas un film à regarder sur votre PC ou tablette. De duels littéralement tourbillonnants à la bataille sous-marine épique à faire pâlir la trilogie des Anneaux de Peter Jackson, ce chef-d’oeuvre visuel vous laissera sans voix.

En fin de compte, ‘Aquaman’ est un volet plus que digne de la récente série de films DC-comics. Bien que sans lien direct avec les autres membres de la Ligue des Justiciers, mais où lors d’une prochaine rencontre avec Arthur ‘Aquaman’ Curry, il ne fera plus aucun doute que l’homme se trouve au même niveau que Superman, Batman et Wonder Woman.