Menu
Retour

‘Les Nouveaux Mutants’ introduit une nouvelle génération d’X-Men

08 janvier 2021

‘Les Nouveaux Mutants’ introduit une nouvelle génération de mutants dans l’univers X-Men. Un quintet excentrique dans un film tout aussi excentrique, qui troque l’approche léchée et pompeuse pour une alternative plus captivante, flirtant avec l’horreur.

Marginaux

Les films de super-héros, sûrement ceux de l’univers familier de millions de personnes, partent déjà généralement avec un certain avantage. Les acteurs principaux sont connus du grand public. On sait d’où ils viennent, ce qui les motive et contre quels démons ils luttent. Un avantage que ‘Les Nouveaux Mutants’ n’a pas. Comme le titre le laisse supposer, il s’agit d’une nouvelle génération de mutants, avec ou sans le potentiel de devenir les nouveaux X-Men. Les spectateurs sans vécu de bande dessinée s’aventurent en compagnie des personnages principaux en territoire inconnu.

Pour la bonne ou mauvaise cause ?

La dernière chose dont Danielle Moonstar se souvient est la destruction de la réserve où elle a passé toute sa jeunesse. La prochaine chose qu’elle entend est la voix de Dr. Reyes. Celle-ci dirige un centre d’études pour nouveaux mutants, où elle apprend à ces adolescents à maîtriser leurs pouvoirs surnaturels. Et souvent aussi les traumatismes relatifs à leur enfance. Certains ‘patients’ ont déjà réalisé beaucoup de progrès sur ce plan. D’autres ne semblent pas intéressés par l’emploi de leurs capacités destructrices pour la bonne cause.

the new mutants

Les nouveaux X-Men ?

Ce qui fait de ‘Les Nouveaux Mutants’ un nouvel épisode passionnant dans la saga X-Men réside surtout dans ce que ce film ne montre pas. Ici, pas de menace apocalyptique. Aucun des mutants ne met vraiment un pied hors de l’établissement. Certains d’entre eux ne perçoivent pas pour rien la clinique du Dr. Reyes plus comme une prison plutôt qu’une formation supposée en faire des super-héros à part entière. L’accent est mis sur le danger suffocant, potentiellement meurtrier, que chacun des nouveaux mutants peut représenter pour lui et les autres. Le spectacle pyrotechnique visuel et hollywoodien sur lequel ces films reposent généralement, est gardé pour l’apothéose . Mais bien plus que cette destination, c’est le trajet passionnant, palpitant qui rend ‘Les Nouveaux Mutants’ unique.

Un nouveau départ ‘rafraîchissant’

Cette identité propre, ‘Les Nouveaux Mutants’ la doit en grande partie à l’entêtement avec lequel le réalisateur Josh Boone a imposé le scénario. Il l’écrivit en compagnie du même Knate Lee avec lequel il se retrouva également aux manettes de The Stand, la nouvelle interprétation déjà branchée du chef d’œuvre post-apocalyptique de Stephen King. Des noms relativement récents dans le monde du cinéma donc, mais cela correspond exactement à l’image de ‘Les Nouveaux Mutants’. Un nouveau départ rafraîchissant pour l’univers cinématograhique X-Men. Bien que ‘rafraîchissant’ ne soit peut-être ici pas le terme le plus approprié. Car contrairement au regard occasionnel, souvent anecdotique que les ‘anciens’ épisodes X-Men nous offraient de temps à autre sur l’origine sombre de certains personnages principaux, ‘Les Nouveaux Mutants’ en fait le fil rouge de l’ensemble du film.

Flirter avec l’horreur

Le résultat n’est pas une, mais bien cinq histoires d’origine, qui serviront fort probablement de base sur laquelle de futurs films s’appuieront. Un film entièrement autonome et qui peut aussi être apprécié de ceux ayant peu ou prou d’atomes crochus avec ces prédécesseurs X-Men. D’accord, ces prédécesseurs soulignent par moments aussi le côté humain de personnages comme Wolverine, Jean Grey, Xavier et même Magneto, mais il est beaucoup plus facile en tant que spectateur de tout âge de s’identifier à cette nouvelle génération. ‘Les Nouveaux Mutants’ est, par ailleurs, aussi un must pour les amateurs du genre horreur, avec lequel le film flirte irréfutablement tant sur le plan de la forme que du contenu.

the new mutants
Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()