Menu
Retour

Review : Bruce Springsteen délivre un album monumental avec ‘Springsteen on Broadway’

Des morceaux (déjà) incontournables
Temps de lecture minutes
10 janvier 2019

En octobre 2017, Bruce Springsteen donnait des concerts intimistes à Broadway. Au final, ce ne sont pas moins de 236 rendez-vous qui ont été honorés et il aurait facilement pu vendre des places pour autant de concert. The Boss a décidé de compiler sa prestation sur un double CD ; pour ceux qui y étaient et ceux qui n’en ont pas eu la chance.

Un soir avec…

Springsteen on Broadway n’est pas un concert classique où The Boss fait ce qu’il fait le mieux dans une salle de concert. Comme il a aimé à le répéter, « vous m’y retrouverez, avec une guitare, un piano, des paroles et ma musique. Certains morceaux seront récités, d’autres chantés. Tout cela suit plus ou moins la courbe de ma vie. J’y nourris mon désir constant de m’assurer que tout le monde vit une soirée divertissante, où quelque chose de précieux à transmettre se passe. » L’expérience était tout sauf un concert classique et ce double CD est donc tout sauf sans originalité.

Un appel en attente

Springsteen on Broadway n‘est pas le genre d’album que l’on écoute pour combler le silence, et encore moins comme musique de fond. Tant les chansons que les parties parlées représentent une histoire que nous nous devons d’écouter. Pas besoin de toutes les écouter en une fois, même si les deux heures et demie que représente ce double CD passeront plus vite que vous ne le pensez. Même par petites touches, l’artiste ne manque pas d’attirer l’attention. Ainsi, il est possible de conduire sa voiture avec la voix du Boss dans les oreilles, mais si vous deviez recevoir un appel téléphonique, nul doute que c’est ce dernier qui serait mis en attente.

Une passion enflammée

Pour créer ce show, Springsteen a choisi avec soin les morceaux dans son impressionnant catalogue de chansons, certaines datant de plusieurs décennies, afin de mieux nous raconter ses expériences. Toutes sont des chansons avec lesquelles il veut nous convaincre de sa valeur profonde. Elles lui permettent de partager des histoires avec des personnes qui l’ont touché, mais aussi pourquoi, des années plus tard, le rituel qui accompagne chacun de ses spectacles lui procure encore cette passion enflammée. Le tout se combine parfaitement à un portrait en solo dont la sobriété et le rythme vous évitent la moindre seconde d’ennui.

Pas de hits incontournables… quoique…

Bien que chaque morceau ait un poids identique dans le récit global, nous aspirons à entendre le Boss chanter ses chansons. Et il le fait – à quelques exceptions près quand il chante avec sa femme Patti Scialfa. Ne vous attendez pas à y retrouver tous ces greatest hits, même si les deux CD comprennent des versions solos de Born in the USA, Dancing in the Dark ou Born to Run. L’idée est aussi d’y retrouver des morceaux accrocheurs aux yeux des fans de la première heure avec des titres comme My Father’s House, The Promised Land ou Togher than the Rest.

Le show ne s’arrête jamais

Peut-être étiez-vous dans cette salle à New York. Peut-être avez-vous vu ce spectacle diffusé sur un service de streaming populaire. Peut-être ce double CD est, pour vous, la première fois que vous découvrez Bruce Springsteen on Broadway. Mais sachez que, dans tous les cas, ce ne sera pas la dernière fois. Les émotions, les mots utilisés, sont à ce point intense qu’il est presque impossible d’en percevoir toute la profondeur à la première écoute, ni même à la deuxième ou la troisième. Mieux : nous serions tentés d’affirmer que la réécoute de ce show fait partie intégrante de l’expérience.

Seul The Boss en était capable

Honnête, brut, vulnérable, énergique, autocritique, émouvant… Il n’est pas évident de créer un monument musical lorsqu’on cherche à se dévoiler. Et pourtant, c’est précisément le défi que relève ici Springsteen. C’est le seul à y être arrivé avec autant de brio. Que pensez-vous de citations telles que « Je n’ai jamais eu de job ‘huit/dix-sept’ et je suis considéré comme le symbole des ouvriers, j’ai écrit Racing in the Street et je n’ai jamais piloté une voiture plus d’un mètre et j’ai créé Born to Run et je vis à dix minutes de là où j’ai grandi. J’ai tout inventé. C’est là où je suis bon ! »

Nous ne sommes pas seuls

Nous pouvons paraître très enthousiastes concernant Bruce Springsteen on Broadway, mais n’hésitez pas à lire d’autres critiques de ce double CD. Celle du New York Times, par exemple : « Jamais portrait d’artistes n’aura été aussi vrai et beau à Broadway ». Ou celle de Rolling Stone : “Un des spectacles les plus poignants et les plus profonds, créé par un rockeur contemporain ». À moins que vous ne préfériez celle de Variety : « Un monument créé par un self-made man qui a écrit et continue à écrire sa propre histoire ».

Examiner le commentaire () Masquer le commentaire ()