Menu
Retour

Revue : Once Upon A Time In … Hollywood

20 décembre 2019

Leonardo DiCaprio incarne un acteur sur le retour qui, avec sa doublure et meilleur ami joué par Brad Pitt, va s’accrocher à son statut de star sur le déclin dans le Hollywood de 1969 en pleine évolution. Et c’est Quentin Tarantino qui tient la barre.

Ex-cowboy cherche du travail

Hollywood, 1969. Rick Dalton, un acteur de télévision devenu célèbre dans les années ’50 grâce à son rôle dans la série de cow-boys maintenant terminée ‘Bounty Law’, craint que sa carrière d’acteur ne soit derrière lui. Son agent lui conseille d’accepter des rôles dans des westerns spaghettis, mais Dalton se considère trop bien pour cela. Son grand ami et doublure Cliff Booth, un ancien combattant qui vit dans une caravane avec son pitbull Brandy, conduit Dalton à Los Angeles. Booth est également sans travail depuis la mort de sa femme, suspecte selon certains.

DiCaprio vs. Pitt

Once Upon a Time … in Hollywood’ est le neuvième film de Quentin Tarantino et comme souvent, il y rassemble un grand nombre de personnages inoubliables dans plusieurs histoires qui s’entrecroisent. Dans le même temps, la plus grande partie de l’attention et du temps d’écran revient à Dalton et Booth, incarnés respectivement par Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. Dalton mélange égocentrisme et manque de confiance en soi, et est toujours à la limite d’exploser de colère ou en sanglot. Booth est, quant à lui, un compagnon discret assez à l’aise avec la violence.

once upon a time in hollywood

Tarantino ‘cœur’ Hollywood

Le film semble, par moments, être une déclaration d’amour à Hollywood. Un endroit bâti sur les rêves et les ambitions, et l’histoire de Tarantino prend place durant son dernier réel âge d’or. Juste avant la mort de Sharon Tate, la femme de Roman Polanski, victime des adeptes de la secte de Charles Manson. Détail marquant : dans le film, Roman Polanski et sa femme sont les nouveaux voisins de Dalton tandis que Booth, de son côté, rencontre la ‘famille Manson’.

Pas de répit

Tout est incroyable dans ce film. Il y a cette ambiance de Hollywood et ses films et séries fictifs, mais réalistes des années ’60. L’histoire alterne scènes lentes et éclats de violence brutale. Il y a des bonds dans le temps assez abrupts, une voix off inattendue … et ce n’est pas tout. Comme il s’agit également d’un Tarantino, vous y retrouvez une bande-son qui joue souvent un très grand rôle. Les connaisseurs y verront, encore plus que dans ‘Kill Bill’, des références à d’autres films de cette période.

Ce n’est pas … ?

Aux côtés de Pitt et DiCaprio, vous retrouvez des tas de grands noms et des chouchous de Tarantino. Avec d’abord Margot Robbie dans le rôle de Sharon Tate, que nous aurions aimé voir davantage. Ensuite, vous reconnaîtrez Al Pacino, Kurt Russell, Dakota Fanning, Damian Lewis, Lena Dunham, Bruce Dern, Luke Perry et l’inévitable Michael Madsen. Tim Roth y était également présent, mais ses scènes ont disparu lors du montage.

Dans ‘Once Upon a Time … in Hollywood’, Tarantino a pris autant de libertés au niveau historique qu’avec ‘Django Unchained’ et ‘Inglorious Basterds’. Le résultat n’en est pas moins divertissant, émouvant et hilarant. Après tout, cela reste du cinéma, et dans ce cas-ci, sur le cinéma. Un des films de l’année 2019.

Examiner le commentaire () Masquer le commentaire ()