Menu
Retour

Revue : Rocketman

02 octobre 2019

Derrière chaque superstar se cache une histoire qui n’est pas seulement couronnée de succès. ‘Rocketman’ raconte les années de succès incroyable, mais fidèles à la réalité, d’Elton John. Et cette superstar exceptionnelle méritait un film tout aussi exceptionnel.

Soulman blanc

“Vous étiez un petit gros sorti de nulle part et vous êtes devenu une star. Vous pouvez nous expliquer cela ?” C’est une question à laquelle le jeune Reginald Dwight répond dans le film spectaculaire ‘Rocketman’, non sans difficulté. À ce moment-là, il a déjà prouvé son génie musical, mais il n’est pas encore l’homme qui va conquérir le monde en tant qu’Elton John. ‘Rocketman’ est le récit d’une incroyable transformation, propulsée par des hits inoubliables. Une épopée musicale excentrique relatant comment un prodige du piano inconnu de Londres est devenu l’une des plus grandes légendes de la pop.

Elton qui ?

Si vous êtes né à la fin des années ’90 ou plus tard, vous ne connaissez peut-être pas l’ampleur du succès, voire le nom d’Elton John. Vous étiez beaucoup trop jeune pour vivre sa reprise de ‘Candle in the Wind’ lors de l’enterrement de la princesse Diana. Une chanson qui date de 1973. Car le bonhomme a enchaîné les tubes, ou plutôt les classiques depuis cette période. Car vous devez sans doute connaître son tout premier, ‘Your Song’, qui date de trois ans auparavant. Et la chanson du film Le Roi Lion ? C’est également Elton John !

Si vous êtes un peu plus âgé, ou que vous vous y connaissez en histoire de la musique, vous savez qu’Elton John est l’auteur de hits intemporels comme ‘Crocodile Rock’, ‘Tiny Dancer’, ‘Don’t Go Breaking My Heart’, ‘Pinball Wizard’, ‘Rocket Man’, ‘Don’t Let the Sun Go Down on Me’, ‘Sorry Seems to Be the Hardest Word’, ‘Goodbye Yellow Brick Road’ et ‘I’m Still Standing’. Faites des recherches, écoutez et vous vous rendrez compte que vous les connaissez. Ce sont également les morceaux qui se retrouvent dans ‘Rocketman’.

rocketman

Avec des plumes fluorescentes

Mais même si ‘Rocketman’ avait été un personnage fictif, avec des chansons spécialement écrites pour l’occasion, le film aurait quand même valu la peine d’être vu. Si ce personnage n’avait pas existé, il aurait fallu l’inventer. Le fait que tout soit réellement tiré de la vie d’Elton John ne rend pas le film meilleur, mais bien plus impressionnant encore.

C’est en grande partie dû au talent du fantastique acteur principal, mais nous y reviendrons. Ne sous-estimons pas non plus le travail du réalisateur Dexter Fletcher (‘Eddie the Eagle’) et du scénariste Lee Hall (‘Billy Elliot’, ‘Cheval de Guerre’). Ils arrivent avec talent à dépeindre quelqu’un habillé en oiseau fluorescent dans une cage qui se bat pour mener sa vie avec un sens du tragi-comique bien dosé.

L’acteur parfait

Beaucoup de noms ont circulé lors de la recherche de l’acteur pour ce rôle peu évident. Tom Hardy, Daniel Radcliffe, Tom Cruise… Le choix d’Elton John lui-même s’était d’abord porté sur Justin Timberlake. Mais après plusieurs collaborations et une amitié naissante avec l’acteur de Kingsman, Taron Egerton, c’est finalement ce dernier qui a été pris. Le chanteur a conseillé à l’acteur de ne pas trop l’imiter et de créer sa propre version afin que l’on voie ainsi l’acteur et non la personnalité légendaire qu’il incarne.

C’est lui qui chante tout

Egerton fut lui-même très surpris. D’après ses propres dires, il pensait qu’ils cherchaient quelqu’un qui savait chanter. Assez modeste, le garçon, car dans ‘Rocketman’, c’est lui qui chante tout. Il joue là également le rôle de sa vie. On le voit rien qu’à sa façon de gérer ce mélange de bravoure et d’angoisse que l’on peut retrouver dans le regard d’un lapin pris dans les phares d’un camion.

rocketman

Aucune version censurée

“Mon nom est Elton Hercules John. Je suis un alcoolique. Un cocaïnomane. Un accro au sexe. Un boulimique, avec quelques problèmes avec le cannabis. J’ai un souci avec la drogue. Avec toutes sortes de médicaments, aussi. Et j’ai du mal à gérer ma colère.” L’un des grands défis auquel Elton John a dû faire face durant la préparation du film fut le souhait des studios d’en faire une version plus familiale. Et sa réponse a toujours été : “Je n’ai jamais eu de vie de famille.”

Contrairement à ‘Bohemian Rhapsody’, qui, outre de nombreuses chansons, s’est vu reprocher par la critique d’avoir éludé beaucoup de passages politiquement incorrects, ‘Rocketman’ a fait le choix de l’audace irrévérencieuse.

rocketman

L’étoile montante

Du politiquement incorrect, ce film n’en manque pas. Comme quand l’étoile montante réalise de temps en temps qu’il se trouve dans une spirale de folie et dit même : “Je suis à nouveau l’album n°1 en Amérique. Je suis sur le point de faire le plus grand concert dans l’histoire du rock. Je suis personnellement responsable de 5% de tous les disques vendus sur la planète. Donc oui, je pense que je suis OK !”

Un film, un concert, un festival

En plus de l’histoire d’Elton John, le film met également en lumière son meilleur ami, Bernie Taupin. Celui-ci va lui écrire des tubes tout au long de sa carrière et le chanteur dit n’avoir jamais eu de désaccord avec lui. Leur histoire d’amour platonique est peut-être l’élément sur lequel s’est construit le film, et aussi la vie d’Elton. Un rôle clé pour Jamie Bell, qui tient enfin la promesse qu’il avait faite à l’époque avec Billy Elliot. La présence de John Reed en Richard Madden, le premier manager d’Elton légèrement déluré, qui le poussera à devenir la formidable bête de scène qu’il sera plus tard, est également très intéressante.

‘Rocketman’ est, de bout en bout, un festival musical rempli de chansons entraînantes qui plairont aux plus jeunes générations, mais aussi sur les anciennes. On parie que ce film aura un impact sur vos playlists Spotify à venir ? Ou peut-être que vous allez acheter la compilation de ses plus grands hits. Pendant longtemps, écouter Elton n’a pas été ‘cool’. Cela a changé avec ‘Rocketman’ !

Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()