Menu
Retour

Voici comment gagner à Call of Duty – Warzone avec vos oreilles

16 octobre 2020

La conscience de la situation est LA clé de cet écran de la Victoire salvateur à Call of Duty - Warzone. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment gagner grâce à un meilleur son de jeu ? Lisez nos conseils et vous ne verrez plus jamais votre nom défiler dans la section In Memoriam.

Ai-je entendu quelque chose ?

Situational awareness se laisse traduire librement par la conscience de se trouver dans une certaine situation. Pour cela, vous faites autant appel à vos oreilles qu’à vos yeux. Avez-vous entendu des bruits de pas dans l’escalier au-dessus de chez vous ? La porte que vous veniez de fermer ne s’est-elle pas ouverte à l’instant ? À quelle distance et depuis quelle direction résonne ce combat de tir ? Dans des jeux de tir compétitifs comme Call of Duty – Warzone, les détails sonores vous procurent des informations qui, plus que vous ne l’imaginez, font la différence entre victoire et défaite. Cela fait donc d’un bon casque, tels que les modèles Quantum de JBL, un must absolu.

Les calibres parlent

Les armes parlent et le vétéran de Warzone les reconnaît à leur voix. Il faut l’avouer, de nombreux joueurs ont équipé leur arme favorite d’un silencieux, mais pas tous et encore moins au début de la session. Entendez-vous un adversaire se frayer un chemin parmi vos coéquipiers avec un fusil à pompe ? Vous semble-t-il que le joueur que vous épiez possède le fusil de précision qui se recharge le plus lentement ? Préférez-vous passer au large d’un mastodonte avec une mitrailleuse dévastatrice ? Reconnaissez l’arme et adaptez votre tactique en conséquence.

Des pas traîtres

À l’exception de ces joueurs qui ont activé la mise à niveau Dead Silence temporaire, le bruit des pas est un indicateur d’une présence ennemie à ne pas négliger. Si votre casque est en outre suffisamment bon pour déduire depuis quelle direction ils résonnent, vous pouvez faire la surprise de sa vie soudainement courte à votre ennemi. Sachez toutefois que cela vaut également pour vos pas. Les joueurs intelligents utilisent aussi astucieusement le camouflage des bruits ambiants.

Lisez chaque son

Chaque son compte. C’est de l’information et elle pèse tout autant sur vos chances de succès qu’une coordination oeil-main bien huilée. Le bruit d’une fusée qui révèle quand – et plus important encore où – une équipe rachète l’un de ses membres tombé au combat. Le bourdonnement électrique d’un étui d’arme qui n’a pas encore été pillé à proximité. Ce véhicule passe-t-il devant votre cachette ou s’arrête-t-il ? Un adversaire qui désactive votre mine posée avec précision, vous dévoile par la même occasion où il se trouve.

Fermez la porte !

Dead Silence peut masquer le bruit des pas, mais pas celui d’une porte qui s’ouvre. Celui qui désire se cacher temporairement quelque part, a donc tout intérêt à fermer toutes les portes derrière lui. Mieux vaut aussi ne pas traverser une fenêtre pour entrer, car cela s’entendra si un autre joueur le fait. En revanche, vous avez bien intérêt à fracasser une fenêtre située à un étage supérieur. L’ennemi n’entendra ainsi pas lorsque vous la traverserez pour l’espionner de manière inattendue. Vous retirez évidemment vous-même des informations tactiques de ce bruit de vitre brisée à l’étage au-dessus de vous.

Discipline de chat

Précisément parce que tout cet audio de jeu est si important, une stricte discipline de chat de celui qui joue en équipe est requise. Il n’y a pas de problème à palabrer socialement à certains moments sans danger, calmes, mais lorsque la tension est à son comble, mieux vaut communiquer brièvement et avec précision. Histoire d’étouffer le moins de bruits possibles, susceptibles de révéler la position des ennemis. Deux, trois ou quatre joueurs entendent plus qu’un seul, mais signalez bien à l’autre que c’est vous qui avez cassé cette fenêtre ou jeté cette grenade par accident.

Examiner le commentaire () Masquer le commentaire ()