Menu
Retour

Comment choisir le meilleur casque audio

26 janvier 2018

À l’heure actuelle, un casque audio est un objet aussi personnel que votre vêtement préféré, et il n’est pas uniquement question ici de la technologie utilisée. Nous allons vous plonger dans le monde merveilleux et mélodieux des casques audio afin de vous aider à trouver l’appareil parfait.

Il arrive pourtant que l’on achète un casque sans trop réfléchir. Et c’est dommage, car il existe peu de catégories de produits proposant un choix aussi étendu. Vous voulez écouter de la bonne musique tout en faisant du sport ? Il existe des modèles qui restent en place même pendant un sprint intense. Envie de vous relaxer pendant un vol en écoutant une musique douce ? Un casque à réduction de bruit active (noise-cancelling) est alors un must. Si vous portez un casque tous les jours dans le train, optez pour un modèle solide et pliable.

Les différents types de casques

On peut grossièrement classer les casques en trois types : les modèles qui s’insèrent dans l’oreille (in-ear), les casques qui reposent sur l’oreille (on-ear) et les casques plus grands qui recouvrent l’entièreté du pavillon (over-ear). Le premier type est souvent désigné par le terme écouteurs, mais il en existe plusieurs formes. Commençons par les modèles intra-auriculaires que l’on insère à l’entrée du canal auditif. La musique est puissante et l’on en perçoit tous les détails, mais on est en revanche totalement coupé du monde extérieur.

Écouteurs audio in-ear

Les écouteurs de type ‘buds’ se placent plutôt dans le pavillon. Certaines personnes les trouvent plus confortables que les écouteurs intra-auriculaires, mais ils tombent facilement quand on fait du sport. Sur les écouteurs pour sportifs, le câble repose souvent autour de l’oreille, ce qui est une bonne idée. Ils restent mieux en place et le câble ne gêne pas.

Écouteurs audio on-ear

Les casques qui se posent sur les oreilles (on-ear) sont pratiquement toujours prévus pour être utilisés en mode nomade. C’est le modèle préféré de tous ceux qui recherchent un dispositif discret et compact. Il isole moins bien des bruits environnants, ce qui est à la fois un avantage et un inconvénient. Vous ne serez peut-être pas renversé par des cyclistes en vous promenant, mais vous devrez supporter les bavardages des passagers se trouvant à côté de vous dans le bus. Certaines personnes n’apprécient pas la sensation de pression sur le pavillon.

Avec leurs larges oreillettes qui couvrent l’entièreté de l’oreille, les casques over-ear ne passent pas inaperçus. Ils sont ultra confortables, sauf en été. Car il fait souvent bien chaud sous ces coussinets rembourrés. Certains les trouvent un peu trop imposants à porter en déplacement. Pourtant ce type de casque couvrant les oreilles permet de s’isoler des bruits environnants dérangeants. Ces modèles sont dès lors pratiquement tous équipés de la réduction de bruit active. Sur le plan sonore, les casques over-ear sont souvent de meilleure qualité, et certainement meilleurs pour une utilisation à domicile.

Ouvert ou fermé ?

Outre la façon dont ils se posent sur les oreilles, les casques peuvent aussi être du type ouvert ou fermé. Le premier type se caractérise par une construction ouverte. Ce qui veut dire qu’il renvoie les ondes sonores non seulement en direction de vos oreilles, mais également dans les autres directions. Les personnes autour de vous entendront quelle musique vous écoutez, ce qui - avouons-le - peut parfois être gênant. Mais bon, des plaisirs coupables, tout le monde en a !

Contrairement aux casques de type ouvert, les versions fermées concentrent les ondes sonores en direction de vos oreilles. Vous percevez à peine les bruits environnants, et les personnes autour de vous entendent à peine ce que vous écoutez. Vous êtes isolé dans votre petit cocon, coupé du monde extérieur. Voilà, augmentez le volume et laissez-vous emporter par la musique d’ABBA !

Avec ou sans câble ?

La plupart des casques et écouteurs sont reliés par câble à votre smartphone, baladeur, ordinateur ou baffle. Mais il existe également des modèles sans fil, qui utilisent pour la plupart la technologie Bluetooth. Ce n’est pas tout : les casques Bluetooth deviennent de plus en plus abordables, ce qui fait dire à certains connaisseurs qu’à terme la majorité des casques sera faite de modèles sans fil. Dans la catégorie écouteurs, on voit également émerger de plus en plus de modèles Bluetooth. Pour faire du sport, notamment, il est très pratique de ne pas avoir de câble.

Un casque Bluetooth se connecte à un appareil Bluetooth. Il peut s’agir d’un smartphone (actuellement, ils sont tous équipés du Bluetooth), mais également d’une tablette ou d’un ordinateur portable. De plus en plus de récepteurs AV et télévisions disposent d’émetteurs Bluetooth intégrés, vous permettant d’utiliser un casque Bluetooth pour jouer à votre jeu favori à la maison, et ce sans gêner personne.

Les casques Bluetooth doivent être chargés pour pouvoir fonctionner sans fil. Mais la plupart peuvent s’utiliser avec un câble, même quand la batterie est vide. Des casques spéciaux sans fil existent pour la télévision. Ils n’utilisent pas la technologie Bluetooth, mais une autre technologie radio, et se connectent généralement via un câble optique.

Réduction de bruit active

Dans le train ou au bureau, il est parfois difficile de se concentrer sur sa musique. On perçoit toujours un peu les bruits environnants. La solution, c’est le casque avec noise-cancelling ou réduction de bruit active. Cette technologie utilise le microphone pour absorber les bruits environnants et les renvoyer en les renversant vers votre oreille, de sorte que vous n’entendez plus que la musique. Cela ressemble peut-être à de la magie, mais la réduction de bruit fonctionne très bien. La plupart des casques avec réduction de bruit active sont des modèles Bluetooth, mais il en existe avec câble.

Termes techniques

Les spécifications techniques des casques audio ne sont pas toujours simples à comprendre. Comme par exemple les bandes de fréquence. Elles indiquent l’étendue du spectre de fréquences que le casque peut reproduire. Un modèle solide vous garantira un spectre allant de 20 Hz à 20 000 Hz - ensemble du spectre perceptible par l’oreille humaine. Les meilleurs modèles vont même au-delà, jusqu’à 30 000 ou 40 000 Hz. Vous ne percevrez pas ces sons, mais cette caractéristique aura un impact important sur la qualité sonore générale.

Un autre terme que vous rencontrerez certainement est la sensibilité. Toutes les sources sonores ne produisent pas la même qualité. Une règle simple à retenir : plus c’est haut, mieux c’est. Ce qui nous amène au dernier point important : l’impédance. C’est la résistance exprimée en Ohm. Si vous utilisez votre casque avec votre smartphone, tablette ou lecteur mp3, vérifiez d’avoir au maximum 50 à 60 Ohm pour avoir la meilleure qualité.

Qualité sonore sans fil

Quand vous écoutez des chansons avec un casque Bluetooth, votre musique est diffusée sans fil et transformée en un format musical déterminé. Le type de format dépendra de la marque de votre smartphone (l’émetteur) et du casque (le récepteur). Les meilleurs codecs sont aptX (uniquement sur smartphones Android), LDAC (uniquement chez Sony) et AAC (chez Apple). Quand vous achetez un casque Bluetooth, il vaut mieux choisir un modèle qui correspond à votre smartphone. À défaut, la musique sera diffusée au format SBC. Il s’agit de l’ancienne technologie qui sert d’option de secours.

Nos gadgets favoris

Oui oui, même pour les smartphones, il y a quelques gadgets dont nous raffolons. Le premier est la fonction vibreur, qui vous apporte une dimension supplémentaire quand vous regardez un film ou quand vous jouez. Votre casque vibre aux moments forts de votre film ou votre jeu. Au moment d’une violente scène d’explosion par exemple, votre casque réagira. Ou vous bondirez en l’air pendant votre film d’horreur favori, en visionnant une scène particulièrement prenante.

Autre gadget : le casque que l’on ne pose pas sur les oreilles, mais sur l’os de la tempe. Une technique unique vous permet d’entendre votre musique sans perdre les bruits environnants. C’est l’option idéale si vous travaillez ou si vous ne voulez pas vous plonger totalement dans votre cocon. Pour vous balader ou faire du vélo, c’est beaucoup mieux pour votre sécurité que de vous isoler totalement du monde extérieur.

Ne prenez aucun risque

Et pour terminer, un dernier conseil que nous tenions absolument à vous donner : protégez suffisamment vos oreilles. Il n’est jamais bon d’en faire trop, et il en va de même pour le nombre de décibels envoyés dans vos oreilles. Les dommages auditifs sont irréversibles. Il est impératif d’être conscient du volume que vous imposez à vos oreilles. Restez - si possible - toujours sous les 90 dB, car c’est à partir de cette fréquence que les risques augmentent. Profitez-en, mais en toute sécurité !

Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()