Menu
Retour

Comment déterminer combien d’argent de poche donner à votre enfant ?

19 août 2019

Lorsque le 1er septembre approche, de nombreux enfants entendent le bruit de la caisse enregistreuse. En effet, pour certains d’entre eux, cela signifie recevoir de l’argent de poche pour la première fois, tandis que d’autres espèrent un beau bonus comparé à l’année dernière. Mais combien d’argent de poche donnons-nous en moyenne et quand faut-il apprendre à son enfant à gérer son argent ?

La raison principale pour laquelle nous donnons de l’argent de poche à nos enfants est pour leur apprendre, dès leur plus jeune âge, à gérer de l’argent.  “Quand il n’y a plus, il n’y a plus”, doit être une bonne leçon, mais en tant que parent, vous ne désirez évidemment pas que votre enfant soit la risée du groupe parce qu’il reçoit nettement moins que les autres, et d’autre part, vous ne voulez pas non plus qu’il fanfaronne derrière votre dos avec un gros portefeuille dans le cas où vous donneriez beaucoup trop.

À partir de quel âge donner de l’argent de poche ?

Il n’existe malheureusement pas de règle précise quant à savoir l’âge auquel il faut  commencer à donner de l’argent de poche  à son enfant – et nous n’allons certainement pas l’établir - mais une grande enquête du Gezinsbond fait connaître le comportement du Flamand moyen. Deux tiers des personnes interrogées ont confié donner de l’argent à partir de l’âge de douze ans, ou même plus tôt. Cela explique sans doute l’association faite par votre fils ou fille de douze ans entre l’entrée en secondaire et le bonus financier. Il est surtout important que votre enfant ne perçoive plus l’argent comme un jouet, mais bien comme un outil à gérer de manière responsable.

Bien que deux tiers des enfants aient déjà reçu de l’argent de poche à douze ans, moins d’un tiers des familles parle régulièrement d’argent. Et il peut en être autrement, considèrent les interrogés, aujourd’hui âgés entre 18 et 27 ans. Les parents utiliseraient encore trop peu l’argent de poche comme apport financier pour leurs enfants. Sachant que l’exemple des parents est sur ce plan un facteur déterminant dans la prise de conscience financière de leurs enfants, plus d’attention doit y être apportée.

Si vous avez le sentiment que votre enfant est prêt à prendre ses responsabilités sur le plan financier, la fin des vacances constitue peut-être le moment idéal d’avoir une bonne conversation concernant l’argent de poche. Vous pouvez en faire varier le montant selon les résultats scolaires, de sorte que votre enfant apprenne que l’argent et les performances scolaires sont et seront aussi étroitement liés à l’avenir. Il est aussi important de faire passer le message que lorsque l’argent de poche est dépensé, le robinet reste fermé jusqu’au prochain moment convenu pour en redonner.

Chaque semaine ou chaque mois ?

Une autre question souvent abordée est le nombre de fois que vous donnez de l’argent. Si vous donnez un budget mensuel, vous courrez le risque que votre enfant ait déjà dépensé la totalité de son pécule après deux jours ou qu’il l’ait même prêté à d’autres enfants à l’école. Mieux vaut commencer avec un budget hebdomadaire, et de souligner ainsi l’importance d’épargner. Assurez-vous de rester cohérent(e ) et de donner par exemple de l’argent chaque dimanche soir. Ne vous mettez pas à jongler avec des montants différents à des moments différents, car votre enfant aura une image chaotique de l’argent.

Si votre fils ou fille a encore de l’argent qui reste à la fin de la semaine, il ou elle peut le mettre dans sa tirelire pour s’acheter par exemple chaque mois quelque chose de chouette. Cessez donc de constamment acheter, à côté de l’argent de poche, ce que votre enfant désire, car il ou elle doit apprendre à épargner et pour ce faire à garder un objectif en tête. Si votre enfant va avoir 18 ans, il est peut-être temps de basculer vers un budget mensuel. Et si l’argent est dépensé, il sera alors grand temps qu’il trouve un job d’étudiant, sans doute ?

Mais combien donner alors ?

Selon une enquête de ING International Survey, nous donnons en moyenne en Belgique :

2 euros par semaine à des enfants jusqu’à l’âge de 5 ans (compte épargne)
2,25 euros par semaine à des enfants entre 5 et 10 ans
10 euros par semaine à des enfants entre 10 et 15 ans
20 euros par semaine à des enfants de plus de 15 ans

Maintenant que cette question a été élucidée, il est important de faire en sorte que votre enfant soit également prêt mentalement pour la rentrée des classes. Suivez dans les prochaines semaines cette feuille de route et l’année scolaire à venir sera une réussite.