Menu
Retour

Faire du sport en plein air

22 mars 2018

La fin de l’hiver approche, ce qui veut dire que nous allons pouvoir nous remettre à faire du sport à l’extérieur. Êtes-vous prêt pour l’heure d’été ? Les conseils qui suivent peuvent servir de point de départ intéressant pour les débutants ainsi que pour les sportifs les plus aguerris.

D’abord le thermomètre, ensuite le chronomètre

Les amateurs de sport savent que lorsque les frimas se font sentir, il est difficile de s’en débarrasser. Mais quel que soit le climat hivernal dans notre pays, il est possible de retrouver un temps assez doux aux alentours de la mi-mars pour reprendre une activité physique. Avant de réellement vous pencher sur votre compteur, vous devrez d’abord jeter un coup d’œil à la température. Faire du sport par des températures glaciales n’est pas sans risque et nécessite un équipement particulier. Et nous ne parlons pas seulement du risque de glisser sur le verglas.

Le risque de se geler les poumons en inhalant de l’air glacé est un mythe, même si vous marchez au Pôle Nord. Les températures négatives combinées à l’air souvent sec de l’hiver peuvent, toutefois, provoquer de graves irritations des voies respiratoires. Cela peut occasionner des essoufflements, de la toux, voire un sentiment d’oppression dans la poitrine. Pour ceux qui ne sont pas (encore) en bonne condition, on peut même retrouver des signes d’asthme durant l’effort. Si vous souffrez déjà de problèmes respiratoires, vous risquez d’aggraver la situation. Il est donc intéressant de porter une écharpe, car cela réchauffe l’air devant la bouche et le rend plus humide en captant la vapeur d’eau de votre expiration. Mais mieux vaut toujours attendre que le mercure repasse au-dessus de 0°.

L’équipement approprié

L’approche de la nouvelle saison des sports en plein air est le moment idéal pour faire le point sur votre équipement. Les adeptes de la course à pied savent lorsqu’il est temps de changer leurs chaussures. Les cyclistes vérifient la pression des pneus ou confient alors leur machine à un professionnel pour un petit nettoyage et quelques réglages. Si vous souhaitez passer un cap durant la saison, ou que vous avez une compétition inscrite à votre programme, le temps est peut-être venu d’améliorer votre équipement.

L’équipement du sportif ou de la sportive moderne comprend aujourd’hui du matériel très technique. Cette année, vous remplacerez sûrement le capteur de fréquence cardiaque autour de votre poitrine par une montre avec capteur intégré. Si vous êtes encore satisfait de votre montre, c’est l’occasion d’y ajouter une nouvelle batterie. Si vous êtes cycliste et que vous avez remplacé dernièrement votre ancien smartphone par un nouveau modèle (sur lequel vous avez évidemment installé toutes vos applications de sport, coaching et GPS), vérifiez que l’appareil soit bien compatible avec le support sur votre guidon.

Se lancer…

… est plus facile que vous ne le pensez. Si vous faites vos premiers pas dans le monde du sport lors de ce printemps, ou si vous souhaitez reprendre une activité après quelques années sabbatiques, il n’est pas vraiment nécessaire d’acheter directement un modèle de montre de sport professionnel ou un capteur d’activité multifonction haut de gamme. Il existe suffisamment de modèles adaptés à chaque niveau et à chaque budget. La tentation d’acheter un appareil haut de gamme peut être très grande. Dans de nombreux cas, cela ne sera, d’ailleurs, pas une mauvaise idée. Même s’il faut dire que la motivation pour persévérer dans une activité physique en raison du prix d’un tel objet est rarement le facteur déterminant menant à une vie de sportif.

Non, si tout va bien, cette motivation ne viendra pas du prix, mais des fonctionnalités de cet appareil ou de cette application. Car en plus d’un aperçu clair de la distance parcourue, du rythme cardiaque, des calories dépensées et des nombreuses données très utiles, la plupart des montres de sport, capteurs d’activité et applications semblables peuvent devenir de véritables coachs personnels. Différentes fonctionnalités vous aident à fixer des objectifs à court et à long terme. Elles vous encouragent ou vous mettent au défi de réaliser ces objectifs taillés sur mesure. Il est évident que le fait que chaque progrès soit enregistré engendre une motivation supplémentaire.

Plus rapide ensemble

De nombreux athlètes, et surtout des débutants, seront plus enclins à poursuivre et à surmonter les baisses de motivation en planifiant leur activité avec d’autres sportifs. Un compagnon de sortie peut vraiment faire la différence. Tout comme l’inscription dans un club, où vous vous trouvez avec des sportifs de votre niveau, peut vous faire progresser de manière significative. Malheureusement, avec un agenda chargé, il n’est pas toujours facile de trouver du temps libre qui convienne à tout le monde. Un obstacle parfois démotivant auquel la technologie peut remédier.

Il existe, en effet, de très nombreuses applications, indépendantes ou reliées à une marque de montre ou de capteur d’activité spécifique, qui vous permettent de partager vos performances et de les comparer avec celles vos amis sportifs. Voir que l’un de vos camarades de course a bien commencé la semaine en allant courir peut vous pousser à mettre les bouchées doubles durant le week-end et à faire plus de kilomètres que prévu. Si votre travail vous prend trop de temps, vous pourrez toujours courir sur un tapis à la salle de sport. Vos performances seront quand même enregistrées et partagées par l’application.

Attention au faux départ

Si vous vous ne vous êtes que très peu dépensé ces derniers mois, ne forcez pas dès votre reprise. Le monde extérieur vous appelle et naturellement, vous souhaitez rapidement revenir à votre meilleur niveau. Mais si vous ne voulez pas voir votre saison gâchée par une blessure, il vaut mieux y aller doucement. Les coachs sportifs vous conseillent de marcher à un rythme soutenu lors de la reprise. Bien s’échauffer est, évidemment, primordial, mais après une période plus ou moins importante d’interruption, il faut y accorder une attention particulière et prendre le temps nécessaire.

Si vous couriez dix kilomètres avant la trêve hivernale, reprenez par des sorties de cinq kilomètres. Et espacez également celles-ci, car votre corps a besoin de récupérer. Essayez de ne pas prévoir plus d’une course, sortie à vélo ou autre activité physique tous les trois jours. De cette façon, vous permettez à vos os, vos articulations et vos muscles de se reposer et de recouvrer leurs forces. Cela demande de la discipline et, pour certains, encore plus d’effort que dans leur pratique sportive quotidienne. Et tous les sportifs aguerris, médecins et coachs vous diront qu’un démarrage prudent est la clé pour une année sportive réussie.

Obtenez plus de résultats grâce à la technologie

Choisissez une montre de sport, un capteur d’activité et/ou une application principalement en fonction de vos besoins. Avec un rythme cardiaque, GPS, podomètre ou calories dépensées … Si cela vous plaît de partager vos performances sportives, vous pouvez trouver là une bonne solution pour faire savoir à vos amis que vous courez et que vous êtes en forme. Pourquoi ne pas également utiliser cette option qui vous permet d’avoir un aperçu de votre rythme de sommeil ? Ou de rouler sur ces belles routes que proposent les applications aux autres cyclistes ? Il serait aussi bête de ne pas écouter de la musique venant de votre montre avec des écouteurs sans fil, sans avoir à transporter son smartphone.

Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()