Menu
Retour

Bien démarrer avec une app sportive !

31 mars 2021

Cet hiver, nous avons été confinés. Une bonne raison pour recommencer à faire du sport. Et si c’est difficile à faire en groupe, des apps sportives comme Strava et Komoot vous permettront de marcher ou de courir virtuellement ensemble. Voici notre guide de démarrage.

Plus de fun avec les apps

Principal défi dans le sport : la motivation. Tout le monde se montre enthousiaste, mais après quelques fois, il est beaucoup plus difficile d’enfiler les chaussures de course et d’enjamber son vélo. Raison pour laquelle clubs et équipes ont du succès. Leur caractère social vous pousse à continuer. Mais la bonne app sportive sera également d’une grande aide pour augmenter votre plaisir à faire de l’exercice ou bouger.

Nombre d’apps sportives se concentrent sur l’enregistrement de vos performances afin de vous faire voir dans quels domaines vous vous améliorez. Il y a toujours une partie sociale. Vous découvrez ainsi si votre temps est particulièrement bon ou si, la prochaine fois, vous devez pédaler plus vite puisque vous êtes en queue de peloton. Certaines apps comme Strava ont une gigantesque communauté.

Tout n’est pas compet’

Tout le monde n’est pas compétiteur ou ne veut pas forcément connaître son classement après avoir gravi une montagne. Pas grave : il existe aussi des apps qui vous aident à bouger ou à varier vos exercices. Là aussi, il existe un volet social. Komoot, par exemple, vous permet de tracer votre parcours VTT et de la partager avec vos amis.

Il est donc important de trouver la bonne app, celle adaptée à votre activité préférée. Et si vous appréciez l’aspect social, vous devriez choisir une app que vos amis utilisent. Il est plus amusant de se mesurer à des connaissances.

Wearables

Une smartwatch ou un traqueur d’activité est le complément idéal à une app sportive. Vos performances sont mesurées avec précision et vous êtes informé en permanence durant l’exercice. Si vous souhaitez, par exemple, augmenter votre vitesse, un wearable indiquant votre niveau en temps réel sera pratique. Pour les parcours plus longs, une smartwatch peut aussi combiner la navigation depuis une app sportive. Strava et Komoot sont les apps qui fonctionnent le mieux avec les wearables. Certaines marques comme Fitbit, Garmin et Polar possèdent leurs propres apps, assez complètes. Et des fabricants de smartphones comme LG, Huawei ou Samsung ont des apps santé incorporant des fonctions sportives. Vous n’aurez aucun souci à utiliser simultanément plusieurs apps.

La plus populaire : Strava

Strava est sans doute l’app la plus populaire parmi les coureurs et cyclistes. Mais l’app permet de pratiquer davantage de sports tels que la randonnée, le kayak, le ski et la planche à voile. Elle touche un large public, principalement parmi les coureurs et les cyclistes. Dans quelle mesure ? Vous le remarquerez en ouvrant Strava et que vous cliquez sur l’option ‘Découvrir’ pour voir les clubs de votre région. Avec Strava, vous pouvez devenir membre de clubs virtuels (par exemple, dans une commune ou parmi les fans d’une marque de vélo). Les clubs sont nombreux et comptent de nombreux membres. Cette fonction vous permet aussi de créer rapidement un club de jogging avec des amis. Vous créez aussi des défis comme parcourir 1.000 kilomètres à vélo endéans le mois. Strava s’avère très motivante. La fonction ‘segments’ vous permet de voir comment d’autres athlètes ont parcouru ceux-ci, mais aussi votre temps personnel afin de les comparer.

Les dénivelés effectués

Durant chaque séance de sport, Strava mesure votre activité. Par défaut, les paramètres enregistrés sont la vitesse et l’itinéraire, mais des capteurs supplémentaires (comme la fréquence cardiaque) ajoutent des informations pour plus de précision. Le meilleur pour la fin : vous partager parcours et statistiques sur Strava (et éventuellement sur Facebook). Mais attention, vous trouverez toujours un ami qui a parcouru quelques kilomètres de plus que vous… Différentes analyses permettront également de découvrir les dénivelés effectués. Depuis l’année dernière, les fonctionnalités gratuites de Strava sont limitées et seul un abonnement permettra d’avoir des fonctionnalités plus poussées.

Différente du reste : Komoot

Komoot est l’exemple par excellence d’une app différente des autres apps sportives, mais très utile pour qui veut bouger plus. C’est avant tout un planificateur d’itinéraire et une aide à la navigation pour les marcheurs et cyclistes. Pour ces derniers, l’approche de Komoot est très détaillée. Vous spécifiez le type de vélo (classique, course, électrique…) et l’app en tient compte pour définir le bon itinéraire. C’est un atout : fini les chemins menant vers un sentier détruisant vos fins pneus. La base de données des routes est complétée par les utilisateurs et est assez détaillée pour distinguer routes lentes et routes rapides. Il est facile de modifier un itinéraire suggéré afin de vous créer de belles balades ou randonnées. Cela fait de Komoot le bon choix pour des vacances à l’étranger.

Navigation

Durant l’exercice, Komoot est une app de navigation. Vous ne vous perdez jamais si vous ratez une intersection puisque l’app recalcule alors l’itinéraire. L’utilisation de Komoot est gratuite, mais vous n’accédez qu’aux cartes d’une seule région. Si vous optez pour une version payante, vous avez les cartes et bien d’autres avantages. Une assurance vélo durant vos voyages, la navigation parlée ou, par exemple, un planificateur de voyages de plusieurs jours.

Une app dans les chaussures ?

De nombreuses apps sportives sont désormais liées à une marque de chaussures. Cela ne les rend pas moins intéressantes, mais cela permettra à d’aucuns de faire une choix. Des apps comme Runtastic (Adidas Running) ou RunKeeper (Asics) valent toujours la peine d’être utilisées, et ce, même si elles pullulent de publicités. Populaire, Nike+ Run Club (il existe aussi une app Fitness Club) offre de nombreuses choses comme des défis, des trophées ou des classements entre amis. Avec RunKeeper, vous trouverez des choses similaires et notamment une navigation audio.

Cyclisme virtuel

Le cycliste est en manque de sensations avec cette année corona. Même en termes de compétitions. Le Tour des Flandres s’est déroulé sur une plateforme virtuelle ! L’app Zwift s’utilise avec un vélo d’entraînement sur roue et un écran (laptop, iPad, Apple TV…) sur lequel vous voyez un paysage virtuel et d’autres cyclistes. Le logiciel assure que la résistance perçue correspond au relief vu à l’écran. Les montées sont vraiment des montées (et malheureusement vous devez toujours pédaler en descente). Certes, vous ne quittez pas votre salon, mais vous pourrez toujours gravir le Ventoux. Zwift s’intègre à Strava afin que vos kilomètres, même virtuels, comptent ! Un conseil : le cyclisme en intérieur ne permet pas de profiter de la fraîcheur du vent. Pensez peut-être à un ventilateur.

Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()