Menu
Retour

e-sports : les nouveaux athlètes de pointe

12 novembre 2019

Les e-sports sont synonymes de jeu au plus haut niveau. On y retrouve des professionnels, des équipes, des prix de plusieurs centaines de milliers d’euros et même une candidature prudente comme future discipline olympique. Nous vous disons tout sur ce nouveau sport de compétition.

Les e-sports existent depuis longtemps

Finalement, les e-sports ne sont pas une nouveauté. Tout a commencé lorsque des joueurs sur PC, au passage à l’an 2000, craignaient de ne plus pouvoir se connecter entre eux. Les concepteurs de jeux ont donc ajouté un mode multijoueur à leurs options. C’est à cette époque que des shooters comme Unreal Tournament, Quake et Counter Strike ont fait fureur et que les tournois, nationaux et internationaux, ont vu le jour.

esports, extremegamer

Populaires à regarder

L’émergence d’Internet a accéléré les choses et les nouvelles générations de consoles de jeux, plus puissantes, ont pris le train en marche. Lentement, mais sûrement, les jeux de compétitions prenaient forme. En Corée du Sud, pays leader dans le domaine des compétitions e-sports, des chaînes de télévision ont été mises en place, ne proposant que des compétitions de jeux au programme. Côté occidental, il aura fallu attendre encore un peu plus longtemps pour que la percée du streaming amène les premiers spectateurs d’e-sports. Avec les spectateurs sont apparus les sponsors, les annonceurs et, au final, de véritables équipes de professionnels.

esports, extremegamer

La Belgique se positionne

Les similitudes avec les sports classiques sont plus nombreuses que les différences. Alors qu’il existe des centaines de milliers d’amateurs, une poignée seulement peut en vivre. L’entraînement est rigoureux et exigeant. Il faut faire appel à des entraîneurs pour la tactique, mais aussi d’un point de vue psychologique. Des contrats de sponsoring sont négociés et les meilleurs joueurs connaissent plus d’un transfert international au cours de leur carrière. Adil ‘ScreaM’ Benrlitom, joueur belge de Counter Strike, a déjà joué au sein d’équipes françaises et allemandes alors que Gabriel ‘Bwipo’ Rau a intégré la renommée et internationale Fnatic. La liste des Belges qui obtiennent de bons résultats au niveau mondial est de plus en plus longue et, mieux, s’allonge d’année en année. En juillet, Evan ‘DRG’ Depauw, 15 ans, a été autorisé à participer à la finale de la Fortnite World Cup sont le premier prix s’élevait à la bagatelle de 2,75 millions d’euros. Il terminera 45e.

Vous vous y voyez ?

Ne pensez pas forcément ‘shooters’ quand vous pensez aux eSports. Il existe des compétitions internationales et des tournois mondiaux pour les jeux de course, les jeux de stratégie, les jeux de cartes, ceux de combats, les MOBA… Presque tous les genres permettant à deux ou plusieurs joueurs de s’affronter sont représentés dans les e-sports. Vous faites toujours les meilleurs scores et vous vous voyez bien entamer une carrière internationale dans l’e-sports ? Vous ne pourrez pas faire l’économie de longs entraînements. Mais n’oubliez jamais que la qualité est plus importante que la quantité. Participez dès lors à un maximum de compétitions parce que ce n’est qu’en jouant contre les meilleurs que l’on sait à quel point on est bon (ou pas) et que l’on apprend à devenir encore meilleur.

eXtremeGamer participe !

Il y a quelques semaines se déroulait au Spiroudôme de Charleroi le Charleroi e-Sports Tournament. Il s’agissait du premier grand tournoi international de Counter Strike organisé en Belgique. Huit équipes, dont les meilleures du monde, se sont affrontées devant une salle comble pour remporter la cagnotte de 100.000 euros. MediaMarkt Gossellies était heureux d’y participer sous la bannière d’eXtremeGamer. C’était une première participation à un tournoi d’e-sports de ce niveau, mais certainement pas la dernière.

esports, extremegamer
Lire les commentaires () Masquer le commentaire ()